Objectif Santé : A la recherche d'une eau vivante, eau de la vie, eau pure, eau dynamisée, eau vitalisée
Eau vivante

 

 

A la recherche d'une eau vivante (2) :

Les maladies de la désydratation

Bien sûr, contrairement à ce que prétendent les enthousiastes excessifs, l'eau ne guérit pas tout. Mais l'expérience clinique démontre qu'elle améliore de très nombreux troubles. En cas de douleurs dyspepsiques ou rhumatismales, d'angines, de douleurs cardiaques liées à l'effort, de douleurs dorsales, de douleurs des membres inférieus pendant la marche ou de migraines, par exemple, quelque jours de cure d'eau suffisent soit à guérir définitivement, soit à savoir si l'affection est liée ou non à la déshydratation : si c'est le cas, la cure provoque la disparition des symptômes.

La cure d'eau est particulièrement indiquée pour traiter des affections spécifiques. Alliée à une marche quotidienne d'une bonne heure, elle lutte contre le surpoids en éliminant la constipation et en modérant les sensations de faim et de soif. Elle vient souvent à bout des gastrites, duodénites, aigreurs d'estomac ou colites par régulation du processus digestif et réhydratation de l'intestin. La cure d'eau diminue également l'hypercholestérolémie, car, en cas de déshydratation, le cholestérol augmente pour assurer l'étanchéité de la membrane cellulaire ; réhydrater la cellule revient donc à chasser le cholestérol en excès. De même la réhydratation favorise le retour à une tension normale dans la mesure où un organisme déshydraté retient le sel pour maintenir le volume d'eau extracellulaire, ce qui provoque un état d'hypertension.Les allergies disparaissent lorsque l'hydratation de l'organisme se rétablit, car l'histamine n'a plus besoin de s'emballer pour régler le métabolisme de l'eau. Les rhumatismes, avec un peu de marche et quelques cures d'eau, sont grandement améliorés, ar rétablir une bonne hydratation des gaines enveloppant les cellules des cartilages articulaires facilite le glissement des surfaces les unes sur les autres et ainsi, freine leur dégradation.

Comment améliorer l'eau ?

La plupart des eaux de soure en bouteille ne sont guère meilleures que l'eau du robinet non filtrée. Il convient donc de faire une sélection drastique pour choisir les eaux de haute qualité.

Le principal défaut de toutes les eaux en bouteilles, même aux qualités exceptionnelles comme la Mont Roucous et la Montcalm, est d'être énergétiquement "mortes". si on ne les dynamise pas avant de les boire. L'avantage des eaux jaillissant de leur source, dans la nature, est d'avoir longuement coulé sur la roche. Ce mouvement, quelquefois violent, contribue tout d'abord à l'aération de l'eau, mais surtout à la dynamisation de ses molécules. C'est pourquoi un eau ayant reposé, parfois plusieurs mois, dans une bouteille, ne bénéficie plus de cette qualité, surtout lorsqu'il s'agit d'une eau plate et peu minéralisée. Simoneton, un ingénieur spécialiste de la "radiovitalité" des aliments, avait découvert que la Volvic, par exemple, "vibrait" à 0 Angström, alors que l'eau du robinet, moins pure mais en mouvement, parvenait à 2000 Angström ! Ce qui n'est tout de même pas suffisant pour apporter à l'organisme la vitalité nécessaire, mais prouvait que c'était l'immobilité que "tue" les eaux en bouteilles.

Qu'est-ce qu'une eau vivante ?

On s'est aperçu que même lorsque la quantité d'un litre et demi à deux litres par jour est repsectée, la qualité de l'assimilation cellulaire de cette eau est loin d'être assurée. Les avancées les plus récentes en matière de biodisponibilité de l'eau prouvent qu'elle s'avère structurellement impuissante à franchir la paroi lipidique naturelle qui entoure la cellule. Même les meilleurs eaux de source, et quelle que soit la quantité que l'on en consomme, ne parviennent à établir avec la cellule qu'un contact de surface. Bien sûr, l'organisme, par les enzymes dont il dispose, transforme cette eau commune en une eau biologique susceptible de nourrir la cellule, mais cela provoque un épuisement de plus en plus marqué du capital enzymatique, jusqu'à ce que, avec le temps, les réserves deviennent insuffisantes pour éviter l'assèchement généralisé de l'organisme, synonyme de maladie et de mort. C'est pourquoi les procédés pour rendre l'eau bioactive, c'est-à-dire capable d'être assimilée directement par les cellules, sont efficaces.

Au début des années 90, des scientifiques ont découvert que les cellules altérées baignent systématiquement dans un liquide non structuré, alors que les cellules saines sont toujours entourées d'une eau "agrégée", autrement dit "vivante"

Eau "vivante", et eau "morte",d'après les recherche de Mr Emoto

Pour qu'une eau reste vivante, il faut que ses molécules soient capables d'attirer des électrons surnuméraires en grande quantités. L'eau qui coule dans les rivières et les lacs naturels et non pollués est structurée et possède ces électrons. En revanche, l'eau qui passe à travers des tuyaux est dévitalisée, non structurée, et ne possède pas ces électrons.Il suffit de quelques centimètres de canalisations sous pression pour que la molécule d'eau ne puisse plus tourner correctement ; obligée de se déplacer sur des trajectoires concentriques, elle perd ses électrons externes et devient de l'eau non structurée.

Au microscope, l'eau structurée, organisée en petites structures hexagonales stables et compactes qui ressemblent à des flocons de neige et métaboliquement plus actives car l'oxygène y est réparti en plus petits groupes. Elle pénètre plus rapidement dans les cellules de l'organisme à cause de la présence de nanocolloïdes, de minuscules grains d'énergie qui attirent toutes les molécules d'hydrogène libre passant près d'eau pour former des polymères liquides. Cela abaisse la tension de surface de l'eau, qui est ainsi adaptée à la perméabilité des membranes cellulaires. Elle devient alors ce qu'il convient d'appeler une eau vivante et biologique !

 

 

Gelée Royale - Lait de Jument - Spiruline - Cartilage de Requin - Huile d'Onagre - Oméga 3 - Lécithine de soja - Acérola - Propolis - Papaye - Ginkgo biloba - Ginseng - Magnésium - Germe de blé - Alfafa - Dolomite - Silice - Os de seiche - Foie de morue - Ortie piquante - Bardane - Aloé Vera - Guarana - thé vert - Chitosan - Ail - Ail des Ours - Ananas - Peau d'Orange - Angélique - Artichaut - Aubépine - Ballote - Bambou - Bouleau - Bourdaine - Bruyère - Cassis - Chardon Marie - Christe Marine - Echinacéa - Eucalyptus - Eleutherocoque - Escholtzia - Fenouil - Fenugrec - Fucus - Fumeterre - Gingembre - Genièvre - Gomme de Guar - Gui - Hamamélis - Griffe du diable - Ispaghul - kudzu - lapacho - Maca - Marron d'Inde - Mélisse - Cholestérol - Myrtille - Partenelle - Passiflore - Pensée sauvage - Petite pervenche - Piloselle - Pissenlit - Prostate - Plantain - Prêle - Rhubarbe - Romarin - Salsepareille - Sauge - Saw palmetto - Schisandrae - Thym - Valériane - Obésité - Bronzage - Articulation - Déprime - Anxiété - Vision